bassin versant consommation d'eau potable risque santé pollution diffuse
A
Études
Eau potable
Ressources en eau et milieux aquatiques
TSM 7/8 2019 - Page(s) 25-36

Impact anthropique sur la qualité métallique de l’eau du bassin versant de la Menoua et risque sanitaire

Anthropogenic impact on the metallic quality of water in the Menoua watershed and health risk

Résumé

L’eau du bassin versant de la Menoua subit de plein fouet le phénomène de pollution induite par les activités anthropiques très nombreuses dans la région. L’objectif de ce travail est d’étudier l’évolution spatio-temporelle de la qualité métallique de l’eau de consommation humaine du bassin versant de la Menoua, dans le but d’évaluer son degré de pollution due aux activités anthropiques. Cela afin d’estimer le niveau de risque sanitaire que court la population exposée à sa consommation. L’analyse physico-chimique (pH, température, conductivité électrique, turbidité et oxygène dissous) et métallique (Pb, Ni, Fe, Zn et Cu) a été faite sur 132 échantillons prélevés dans 33 sites répartis durant deux saisons, dont deux campagnes en saison sèche et deux autres en saison pluvieuse. Il en ressort que les eaux ont un pH acide compris entre 5,70 et 6,02, une faible minéralisation, une conductivité comprise entre 107,85 et 146,74 μS/cm et une forte turbidité comprise entre 0,58 et 0,68 NFU. Les résultats d’analyse en métaux mettent en évidence une forte contamination en fer, compris entre 0,79 et 0,89 mg/L, avec une toxicité forte, le quotient de danger étant supérieur à 1. Les autres métaux, Pb, Zn, Cu, Ni présents dans les ressources sont révélateurs d’une pollution anthropique, mais ne constituent pas un risque pour la boisson.

Abstract

Water from the Menoua watershed endures a major pollution problem due to a large number of human activities. This work is deserved to study the spatiotemporal evolution of the metallic quality of water related to human consumption in this particular region. The aim is to evaluate its degree of pollution due to the anthropic activities and to estimate the level of health risk encountered by the population exposed to its consumption. The physicochemical analysis (pH, temperature, electrical Conductivity, turbidity and dissolved oxygen) and metallic analysis (Pb, Ni, Fe, Zn and Cu) were made on 132 samples taken from 33 sites distributed over two seasons, two of which were in dry seasons and two others in the rainy season. The results show that these waters have an acid pH between 5.70 and 6.02, a low mineralization, Conductivity between 107.85 and 146.74 μS/cm and a high turbidity between 0.58 and 0.68 NFU. The analysis results in metals show a strong iron contamination, between 0.79 and 0,89 mg / L, with a strong toxicity, hazard quotient higher than 1. The other metals, Pb, Zn, Cu, Neither present in the resources are indicative of anthropogenic pollution, but do not constitute a risk for drinking.

Mots clés : Eau potable, contamination par les métaux, bassin versant de la Menoua, risque sanitaire
Keywords : Drinking water, metal contamination, Menoua watershed, health risk
https://doi.org/10.1051/tsm/201907025

1,2 Département de sciences alimentaires et nutrition – École nationale supérieure des sciences agro-industrielles (Ensai) – Université de Ngaoundéré – 1Ngaoundéré – Cameroun
3 Département chimie appliquée – École nationale supérieure des sciences agro-industrielles (Ensai) – Université de Ngaoundéré – Ngaoundéré – Cameroun

Dans TSM et sur le même thème
Articles parus dans les cinq dernières années
Acheter l'article 16,00 ou 16
Article paru dans TSM 7/8 2019
Consulter tout le numéro
Également au sommaire de ce numéro