indicateur biodiversité cartographie REX prix de l'Astee
A
Études
Ressources en eau et milieux aquatiques
TSM 5 2020 - Page(s) 15-29

L’étude temporelle des transitions paysagères et de l’hétérogénéité dans la mosaïque d’habitats comme outil d’évaluation des opérations de restauration écologique ? Retours d’expériences et analyse comparative

Temporal study of landscape transitions and heterogeneity in the habitat mosaic as a tool for evaluating ecological restoration operations: feedbacks and comparative analysis

Résumé

L’augmentation des projets de restauration écologique et le besoin d’évaluation des options techniques retenues motivent le développement d’indicateurs et d’outils suffisamment performants pour statuer quant à l’efficacité d’une opération de restauration. Le potentiel des méthodes d’analyse du paysage est largement sous-utilisé dans le domaine de la restauration malgré le grand intérêt de ces méthodes. Les analyses paysagères permettent de caractériser les transitions d’un paysage entre deux états et ainsi de mieux comprendre les trajectoires évolutives des écosystèmes. Elles fournissent également un cadre comparatif et multiéchelle des transitions pouvant s’opérer selon les projets de restauration écologique réalisés. Cet article a pour objectif 1) de donner un retour d’expérience quant à l’évolution des habitats à la suite des travaux d’injection sédimentaire sur le Vieux Rhin (Rhin supérieur, France), et 2) de replacer ces résultats dans un cadre comparatif avec les résultats issus de travaux d’érosion maîtrisée. Après les deux injections sédimentaires, des transitions majeures se sont produites au sein des habitats semi-aquatiques et aquatiques de la zone d’étude, mais la durabilité des effets en découlant est discutable. L’action des crues a été identifiée comme un facteur clé dans la résilience post-restauration de ces milieux aux invasions biologiques par des plantes aquatiques. À une échelle plus fine, l’hétérogénéité en mésohabitats n’a pas fortement augmenté comme cela a été le cas suite aux travaux d’érosion maîtrisée. Les états post-restaurations se sont avérés être rapidement similaires à l’état prérestauration, dont l’équilibre dynamique était d’ores et déjà équivalent à celui d’un secteur de référence aux caractéristiques naturelles. Pour conclure, l’approche utilisée permet d’évaluer objectivement les conséquences de travaux de restauration. Une utilisation plus large des méthodes mises en oeuvre permettrait de fournir un cadre facilitant l’aide à la décision dans les projets futurs de restauration écologique.

Abstract

The increase in ecological restoration projects and the need to evaluate technical options motivate the development of indicators and tools that are sufficiently powerful to decide on the efficiency of a restoration action. The potential of methods in landscape analysis is largely underused in the context of the restoration despite its great interest. Landscape analyses make it possible to characterize the transitions of a landscape between two states, and thus to better understand the change trajectories of ecosystems. They also provide a comparative and multi-scale framework for the transitions that can occur in the alluvial landscape according to the ecological restoration projects carried out. This article aims to 1) give a feedback on the evolution of habitats following gravel augmentations on the Old Rhine River (Upper Rhine, France), and 2) to put these results in a comparative view with other results issued from a controlled bank erosion project. After the two gravel augmentations, major transitions occurred within the semi-aquatic and aquatic habitats of the study site, but the durability of the resulting effects is debatable. Flood consequences have been identified as a key factor in the post-restoration resilience of these habitats to biological invasions by aquatic plants. At a finer scale, heterogeneity in mesohabitats did not increase significantly as it was the case in the controlled bank erosion project. The post-restoration states proved to be rapidly similar to the pre-restoration state, whose dynamic equilibrium was already equivalent to that of a reference zone with a natural pattern. To conclude, our approach makes it possible to objectively evaluate the consequences of a restoration project. A broader use would expand knowledge and provide a framework for decision-aiding in future ecological restoration projects.

Mots clés : cartographie d'habitats, communautés végétales, invasions biologiques, matrices de transition, restauration écologique, Vieux Rhin
Keywords : biological invasions, ecological restoration, habitat cartography, transition matrix, plant communities, Old Rhine River
https://doi.org/10.36904/tsm/202005015

1,4 Université de Strasbourg – CNRS – LIVE UMR 7362 – Strasbourg / École nationale du génie de l’eau et de l’environnement de strabourg (Engees) – Strasbourg
2 Université de Strasbourg – CNRS – LIVE UMR 7362 – Strasbourg
3 Électricité de France, Centre d’ingénierie hydraulique (CIH) – Le Bourget-du-Lac

Dans TSM et sur le même thème
Articles parus dans les cinq dernières années
Acheter l'article 16,00 ou 16
Article paru dans TSM 5 2020
Consulter tout le numéro
Également au sommaire de ce numéro